Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Sahra.me

La tannerie de Smara, un projet prometteur destiné à renforcer le développement socio-économique dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Rédigé le 25/01/2018
MAP - Ismail Lamrani


Laâyoune - La création d’une tannerie dans la province de Smara, un projet dont la réalisation a nécessité un investissement d’environ 24 millions de dhs, est un projet prometteur de nature à renforcer le développement économique et social dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Ce projet structurant qui permettra la mise en place d’une base à l’industrie du cuir dans les provinces du sud du Royaume a notamment pour objectifs la création de nouvelles opportunités d’emploi, la valorisation de la matière du cuir qui est actuellement exposée à la perte et l’abandon, la planification pour asseoir et financer les Petites et moyennes entreprises (PME) dans le territoire actives dans le secteur de l’industrie, la commercialisation des produits du cuir, outre l’attractivité de l’investissement.

Selon le coordinateur provincial de l’Agence du sud à Smara, Mohamed Abrih, ce projet de la tannerie qui s’inscrit dans le cadre des projets solidaires et de l’économie sociale au niveau de la province, constituera une valeur ajoutée avec un grand impact sur le développement socio-économique à travers la création de la richesse et de nouveaux emplois, grâce à la valorisation du cuir et la préservation de cette matière contre la perte et l’abandon, faisant observer que les multiples atouts dont disposent les régions du sud et d’autres facteurs favorisants vont contribuer à la réussite de cette initiative.

Dans une déclaration à la MAP, M. Abrih a également souligné que les données recueillies sur la base d’une série d’études réalisées dans ce sens, font ressortir que 20 pc seulement de la quantité totale des cuirs disponibles au niveau des trois régions sont exploités dans la ville de Marrakech, le reste du produit est directement jeté sous forme de déchets nuisibles à l’environnement, constituant ainsi une perte de la ressource et un gaspillage d’opportunités pouvant contribuer à résoudre les problèmes à caractère socio-économique.

Ce projet qui sera réalisé avec l’appui de l’Agence du sud, le ministère du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, le conseil régional, l’assemblée provinciale de Smara, l'Initiative nationale du développement humain (INDH) et d’autres partenaires, a nécessité la réalisation de nombreuses études, plusieurs visites à Marrakech en vue de tirer profit de l’expérience des propriétaires de tanneries de la ville ocre et de s’informer de la situation actuelle des tanneries de Marrakech et leur contribution au développement socio-économique de la région.

Selon lui, ce projet ouvrira de nouvelles perspectives aux PME du territoire surtout en matière de production et de commercialisation des articles en cuir dans la perspective de booster la demande, améliorer les conditions de commercialisation des produits, promouvoir l’auto-emploi et assurer la formation des jeunes de la région dans cette filière.

Les réunions de la commission chargée du suivi du projet ont permis, a-t-il poursuivi, de définir une série de mesures à prendre visant notamment à assurer la disponibilité de l’eau, qui est une ressource vitale et incontournable pour la réalisation du projet, à choisir le lieu devant abriter la tannerie qui doit être située à proximité de l’axe routier et hors du périmètre urbain, outre le respect des normes de sécurité environnementale.

M. Abrih a, en outre, rappelé que le programme de l’économie sociale mis en œuvre au niveau de la province de Smara a connu la réalisation de nombreux projets au cours de la période 2010-2015, ajoutant dans ce cadre que 292 unités ont été créées avec un investissement global d’environ 40,54 millions de dhs.